Archives pour la catégorie Les Meteores

Les Météores

300pxgrecemeteoressttrinite.jpeg 

La beauté des météores c’est bien évidemment ses monastères et leur mystères. Juchés sur ces immenses rochers, entre ciel et terre, perdus au milieu des nuages, leurs découvertes est un moment de magie. Les monastères des Météores ou Μετέωρα Μοναστήρια, (en grec, « monastères suspendus au ciel ») sont situés au nord de la Grèce, dans la plaine de Thessalie, à proximité de la ville de Kalambaka, à l’embouchure de la rivière Pinios, dans la vallée du Pénée, haut lieu du monachisme orthodoxe.

Classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988, ce sont des constructions  à vocation religieuse perchées au sommet d’impressionnantes masses rocheuses grises, sculptées par l’érosion et appelées Météores.

grecemeteoresanapafsas.jpeg

300pxgrecemeteoresvarlaam.jpeg

Un peu de Géologie

Les rochers, au sommet desquels les monastères sont construits, sont, d’après les écrits d’Anciens, des roches envoyées sur la terre par le ciel, d’où leur nom de météores, pour permettre aux ascètes de se retirer et de prier.

Ces masses rocheuses sont d’origine détritique et composées de « poudingue« , conglomérat formé de galets liés par un ciment sableux. A leur place se trouvait, à l’ère tertiaire, le lit d’un grand fleuve se jetant dans la mer de Thessalie qui a déposé petit à petit, des sédiments. C’est ce qui explique l’aspect stratifié des rochers. Lorsque ce fleuve s’est déplacé ou a disparu, les alluvions ont été compressés et se sont liés, sous l’action de la pression et de la chaleur. Au moment du plissement qui a donné naissance à la péninsule hellénique, l’ensemble a été soulevé et dégagé par l’érosion donnant un modelé gréseux fait de blocs arrondis typiques de ce type de roche

Un peu d’Histoire

Les premiers moines à habiter les Météores (XIe siècle) vivaient dans des grottes, en ermites. Les premiers monastères datent du XIVe siècle. Ils furent construits afin d’échapper aux Turcs et aux Albanais.

Athanase, chassé du mont Athos, fonda le Grand Météore avec plusieurs de ses fidèles, suivi par d’autres communautés (jusqu’à 24 lors de l’apogée au XVe siècle) qui occupèrent les rochers.

À partir du XVIIe siècle, de nombreux monastères furent progressivement abandonnés. Certains furent détruits ou abîmés au cours des guerres, notamment au début du XIXe siècle par les troupes d’Ali Pacha, et pendant la Seconde Guerre mondiale par les troupes allemandes.

Vers 1920 furent aménagés les escaliers actuels permettant un accès plus facile. Seuls six monastères sont aujourd’hui en activité, ayant parfois été réoccupés après une période d’abandon :

Ceux qui sont à voir :

  • Le Grand Météore, le plus important de tous, 400m d’altitude.

  • Le monastère Varlaam, y voir les fresques du XVI ème siècle.

  • Le monastère d’Aghia Triada avec son monte charge.

  • Le monastère d’Aghios Stéphanos, couvent de femmes.

Anecdotes

copiedemeteores.jpeg



Auteur: Krystal78

krystal78

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Citation de la semaine

Le voyage est un retour vers l'essentiel !

Pégase

Pégase

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Commentaires récents

Sondage

Vous reconnaissez-vous dans cette horoscope ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Bahias de Huatulco |
TOUT SUR LE MAROC DONT LA F... |
internationalgeneration |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Somewhere in Quebec...
| LES CM2 DANS LE 74
| sicilesud